F.A.Q.

Le Compte Personnel de Formation

Qu'est-ce que le CPF ?

Depuis le 1er janvier, le CPF (Compte Personnel de Formation) remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation).

 

Le CPF est un droit à la formation :
•Seules les formations en anglais certifiées par un test TOEIC ou BULATS sont prises en charge dans le cadre du CPF.
•Vous bénéficiez de 24h de formation par an pendant 5 ans, puis 12 heures par an jusqu'au plafond de 150 heures.
•Vos heures de DIF sont basculées vers votre compte CPF.
•A l'inverse du DIF, le CPF ne dépend pas de votre entreprise mais de vous-même, ainsi un changement de poste n'entraîne pas la perte des heures cumulées.

Vous souhaitez utiliser votre CPF pour vous former en anglais ? C’est désormais possible ! Sur le site moncompteformation.gouv, les formations pour se préparer au TOEIC (Test of English for International Communication) ou au BULATS (Business Language Testing Service) sont accessibles à tous les actifs. Les formations qui permettent de préparer le TOEFL (Test of English as Foreign Language) sont quant à elles disponibles pour les personnes travaillant dans la branche « Transport, SCS Maritime, Personnel Sédentaire ».

 

Qu’est-ce que le compte personnel de formation (CPF) ?

Depuis le 1er janvier 2015, le CPF remplace le DIF. Il s’agit d’un compte, qui suit chaque individu tout au long de sa carrière, de son entrée sur le marché du travail à sa retraite.

 

A combien d’heure de formation le CPF donne-t-il droit ?

Le CPF permet de capitaliser 24 heures de formation par an (voire plus selon les conventions collectives de certains secteurs). Les cinq premières années, les salariés cotisent 24 heures par an, puis, s’ils ne les ont pas utilisées, ils ne cotisent plus que 12 heures par an dans la limite de 150 heures. Ce dispositif a pour objectif d’inciter les salariés à se former tout au long de leur carrière et régulièrement.

 

Que se passe-t-il quand un salarié quitte son entreprise ?

Le compte personnel de formation suit le salarié tout au long de sa carrière. Si celui-ci quitte son entreprise, il part avec son compte et ses heures de formation.

Si le salarié se retrouve au chômage, il ne cotise plus sur son CPF, mais il peut justement utiliser ses heures pour monter en compétences et retrouver plus facilement un emploi.

 

Qui décide d’utiliser le CPF (quand on est salarié) ?

Contrairement au DIF, où l'entreprise avait un droit de regard sur le contenu de la formation choisie par son salarié, avec le CPF, celui-ci est beaucoup plus indépendant :

- Si vous voulez vous former en dehors de vos heures de travail :vous n'avez rien à demander à votre employeur et vous pouvez vous inscrire à la formation de votre choix sans son autorisation.

- Si vous voulez vous former sur vos heures de travail : vous devez impérativement obtenir l’autorisation de votre employeur. Pour cela, l’entreprise a un mois pour répondre à ce type de demande. Si elle laisse passer ce délai, la formation est considérée comme étant acceptée.

 

Quelles formations peut-on suivre avec le CPF quand on est au chômage ?

Pour les demandeurs d’emploi, le CPF a pour objectif de développer des compétences reconnues par l’administration comme étant « en tension » sur le marché du travail. Les chômeurs pourront choisir leur formation dans des liste prédéterminées par les pouvoirs publics.

 

Comment faire quand on ne dispose pas d’assez d’heures sur son CPF ?

Si vous souhaitez en tant que salarié suivre une formation mais qu’il vous manque des heures, vous avez deux possibilités pour « abonder » votre CPF.

- Vous pouvez compléter vous-même le nombre d’heures manquantes.

- Votre entreprise peut également abonder votre compte.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright 2009 - ENGLISH Boost - N° SIRET 514 684 307 00010